Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Jaly: sa vie, ses rêves, ses récits, ses photos
  • Jaly: sa vie, ses rêves, ses récits, ses photos
  • : Sur ce blog vous trouverez la façon dont je découvre toutes choses, à travers la nature comme à travers mes rêves,
  • Contact

Profil

  • Jaly
  • Retraitée, j'en profite pour vagabonder, l'âme heureuse, par monts et par vaux, j'aime photographier, raconter ce que je ressens, écrire un poésie dans un moment propice aux rêves,puis il y a le reste que je vous invite à venir découvrir
  • Retraitée, j'en profite pour vagabonder, l'âme heureuse, par monts et par vaux, j'aime photographier, raconter ce que je ressens, écrire un poésie dans un moment propice aux rêves,puis il y a le reste que je vous invite à venir découvrir

Cadeaux reçus

Mon amie Alice m'a décerné





Mon amie Tataray(Bricabrocamoi)
m'a remis la clé de l'amitié




Un tout grand merci.
------------

J'ai trouvé ce gif sur le blog de KRI,
si gentiment offert qu'il sera le porte-bonheur de mon blog
http://img10.hostingpics.net/pics/846078myasotis.gif

Recherche

Texte Libre

Archives

Coquelicots

 



30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 00:31

 

Comme suite au mercredi en chansons j'ai découvert ce magnifique poème que j'illustrerai par une très belle photo de reliquaire du journal Le Monde Culture

 

 

reliquaire.jpg

 

 

Une mèche de cheveux.


 
Une mèche de cheveux... Note tragique !
Une tresse de longs cheveux d'une vrai blondeur,
Liés d'un fil d'or. Surprenante relique !

 
Un parfum presque insensible et troublant,
Si vieux qu'il semble l'âme d'une odeur,
S'envole de ce coffret secret fascinant.

 
Doucement et presque religieusement,
De son somptueux reliquaire tirée,
Elle se déroule, répand son flot doré,
Epais, léger, souple, doux et brillant.

 
Intense et étrange émotion !...Quand ?
Et pourquoi ces cheveux abandonnés ? Comment ?
Quel drame cache ce souvenir violent?

 
Qui les a coupés ? L'amant un jour d'adieux ?
La rancoeur d'un mari ? Un geste odieux !
Alors, celle qui les a portés sur son front,
Et qui... un jour grisée de désespoir profond...

 
Est-ce à l'heure fatale d'entrer au couvent
Qu'on a offert la fortune de Cupidon
Comme un gage dédicacé aux vivants ?

 
Est-ce à l'heure de la jeune défunte,
Que son soupirant a gardé son empreinte,
La seule partie vivante de sa chair
Qu'il pouvait aimer, caresser les mystères,
Couvrir de baisers dans ses rages de l'enfer ?

 
Elle coule sur mes doigts, dans ma main et,
M'honore de caresses singulières
Comme si une part de l'âme fut cachée.

 
J'avais aux mains et au coeur un besoin confus
Et singulier, sensuel et continu,
De tremper mes doigts dans cette rivière
Charmante, douce, coulante crinière

 
Comme si elle était un être vivant,
Caché, prisonnier, je la sentai, vibrant,
Longtemps, très longtemps en mes mains, je la gardai
Et par les rues pour rêver, je m'en allai.

Bernard Mazelin
http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre37309.html#page_1

 

 

 

bonnejoue240l1q9

 

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jaly - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

lyonnel 05/06/2013 14:48


Joli partage, il faut que je retourne fréquenter inlibroveritas plus souvent.

nays 30/05/2013 15:10


Bonjour Jaly


ah oui joli poème ..on ne saura jamais .;


j'espère que tu vas bine


gros bisous et bonne fin de journée

flipperine 30/05/2013 00:37


avant c'était souvent qu'on gardait une mèche de cheveux de qq