Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Jaly: sa vie, ses rêves, ses récits, ses photos
  • : Sur ce blog vous trouverez la façon dont je découvre toutes choses, à travers la nature comme à travers mes rêves,
  • Contact

Profil

  • Jaly
  • Retraitée, j'en profite pour vagabonder, l'âme heureuse, par monts et par vaux, j'aime photographier, raconter ce que je ressens, écrire un poésie dans un moment propice aux rêves,puis il y a le reste que je vous invite à venir découvrir
  • Retraitée, j'en profite pour vagabonder, l'âme heureuse, par monts et par vaux, j'aime photographier, raconter ce que je ressens, écrire un poésie dans un moment propice aux rêves,puis il y a le reste que je vous invite à venir découvrir

Cadeaux reçus

Mon amie Alice m'a décerné





Mon amie Tataray(Bricabrocamoi)
m'a remis la clé de l'amitié




Un tout grand merci.
------------

J'ai trouvé ce gif sur le blog de KRI,
si gentiment offert qu'il sera le porte-bonheur de mon blog
http://img10.hostingpics.net/pics/846078myasotis.gif

Recherche

Texte Libre

Archives

Coquelicots

 



6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 02:10


BILD0049.jpg

Ben oui mon esprit étant occupé par les soucis du travail par ce temps glacial je ressors ce poème écrit à la belle saison
je sais je vous délaisse un peu,
je vais rattraper mon retard dès la fin de la semaine .




BILD0053.jpg


BILD0099.jpg


Nous flânions par delà les champs de blé,
ceux qui étaient déjà fauchés,
ils ne représentaient déjà plus rien,
sinon l'espérance d'avoir du bon pain.

Est-ce donc cela le quotidien,
se promener main dans la main,
sans regard, sans paroles,
comme sur un banc d'école.

Seule la nature vit,
elle gondole sous un soupçon de vent,
déjà quelques feuilles se délient,
elles s'éloignent de l'arbre les protégeant.


La nature reste un présent,
sachant qu'au printemps,
elle ravira heureux présage,
les doux yeux des amants.



BILD0148.jpg







.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 00:12


Le temps à la neige m'a fait repenser à une jolie poésie, c'était il y a une semaine, il neigeait, un silence s'étendait sur la plaine, seuls des souliers de velours......


chaussures-kiabi-velours-304470502f.jpg



Souliers de velours

Elinor Wylie

 

Marchons dans la neige blanche

Dans un espace sans bruit;

Aux pas paisibles et lents,

À une allure tranquille,

Sous des voiles de blanches dentelles.

 

J’irai chaussée de soie,

Et toi de laine

Blanche comme le lait d’une vache blanche,

Plus belle

Que la poitrine d’une mouette.

 

Nous marcherons à travers la ville silencieuse

Dans une paix sans vent;

Nous marcherons sur du duvet blanc,

Sur une toison d’argent,

 

Sur quelque chose de plus doux que ceci.

Nous marcherons en souliers de velours:

Partout où nous irons

Le silence tombera comme des rosées

Sur le blanc silence.

Nous marcherons dans la neige.




.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 10:25





Les constellations

Par dessus la terre, dans le ciel de minuit,
les étoiles tissent leur toile,
elles apparaissent tour à tour dans cette belle nuit,
il n' y a en cet instant aucun voile,

Mon amie Cassiopée,
a mis sa tenue de soirée,
elle vient me montrer sa beauté,
les bras ouverts en double V,

Toi, mon amie la grande ourse,
tu m'accueilles dans ton poëlon,
tu m'emmènes faire une course,
jusqu'au bout de l'horizon,

Toi aussi petite ourse,
ta cuvette étant moins grande,
tu me montres au bout de ton manche,
la plus belle, la plus brillante,

Lorsque je prendrai la direction du Groënland,
là-bas où il fait si froid,
tu guideras, toi la brillante, chacun de mes pas,
tu me feras marcher tout droit,
je te suivrai, toi "mon étoile polaire",
vers ce pays rempli de mystère.

Si je veux marcher vers Compostelle,
je suivrai seulement la voie lactée,
elle est tellement belle,
de ses milliards d'étoiles, composée,

Je ne t'oublie pas mon cher ami Orion,
je sais que tu ne te trouves pas encore dans ce fond,
car tu reviendras mon cher compagnon,
après la belle saison.

  Jaly





Partager cet article
Repost0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 00:03







Lumières d'une fête
Place Sainte-Catherine
porte entr'ouverte
qui donne l'accès
sur ce monde glauque
qu'est la nuit dans les villes
ballade nocturne
un peu de brume
passage horrible
monde invisible
habitants à la dérive
ont peur de vivre
dans cette misère
qui leur est familière
il fait si sale
une pierre tombale
il fait si sombre
il n'est qu'une ombre
un peu d'espoir
dans ce lieu noir



devant le saint
avec dédain
il prie soudain
source de mépris
pas bon pour lui
regard baissé
il baisse le nez
sur son René
 qui est mort-né.


Jaly
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 00:32




L'essuie de bain

Une ambiance chaude, feutrée,
émane de ce salon couleur d'été,
Une armoire en pin au mur de droite y est adossée,
je fais tourner la clé de l'une de ses portes fermées,

Je tâte sans regarder, mes yeux se sont fermés,
Ma main rencontre quelque chose de doux, de léger,
un peu froid, pas comme je l'ai désiré,
Je prends cette chose, la pose sur un radiateur,
qu'elle puisse prendre sa douce chaleur,

Soudain je la reprends, j'y enfuis la tête et les mains,
Quelle merveille!
Sa chaleur me pénètre,
un doux parfum d'Addict 2 y est mélé,
que ce parfum est donc léger!

Ma tête reste posée contre ses plis,
soudain! je frémis,
Je sens monter dans mes narines,
le parfum subtil,
du doux réveil d'une fleur fragile.

Jaly






Partager cet article
Repost0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 01:37

Voici ma participation au thème "ailleurs" dans la communauté "photographe du dimanche"





Ailleurs

Il y a peut-être un ailleurs,
un monde meilleur,
c'est une quête perpétuelle,
l'ailleurs est-il à l'intérieur?

S'évader, rechercher,
son moi originel,
marcher tel un pélerin de Compostelle
en quête d'un renouveau.

Mon monde à moi,
c'est ici et ailleurs,
je vis dans deux mondes,
celui du rêve et de la réalité.

Partir devient une hantise,
péleriner comme ils disent,
trouver un ailleurs,
qui pourrait être meilleur.

Le rêve devient réel,
lorsqu'au détour d'un chemin,
je découvre les beautés naturelles
je suis sur le chemin d'un "ailleurs"


Jaly






Partager cet article
Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 00:02






Belles que vous êtes,
bien que la fin vous guette,
s'ouvre votre coeur,
dans un moment de chaleur.

roses roses,
belles qui n'osent,
de leurs pétales offrir,
des moments de plaisir.

Roses jaunes,
demandez-vous l'aumône,
d'un regard amoureux,
de la fille aux yeux bleus.

Roses rouges,
offertes par amour,
par l'amoureux transi,
à sa douce amie.

Les roses de l'été,
resteront gravées,
dans mon coeur blessé,
lors d'une nuit étoilée.

Jaly

















.
Partager cet article
Repost0
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 04:25



La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure.

(Saint Augustin)




Approche, toi que je ne connais,
pourquoi donc je te jugerais,
il parait que tu me draguais
loin de mon idée cela était.

Aimer mon cher ami,
est autre chose qu'un simple lit,
que l'image d'une déesse nue,
qu'on caresse sans retenue.

Parcourir un sentier,
fait de mille pieds,
des fleurs photographier,
c'est déjà une façon d'aimer.

Aimer la belle nature,
mais point la seule créature,
savoir se contenter,
de ce que Dieu à créer.



Partager cet article
Repost0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 14:38



Cerises, abricots, figues sèchées,
ont été les compagnons de ma journée,
je me suis mise à grignoter,
dès le soleil levé.

Cela me semblait terriblement bon,
j'en avais des frissons,
car c'est une vraie passion,
dès que je reçois une leçon.

Leçon de vie, leçon tout court,
certes pas une leçon d'amour,
un camouflet,
pensez-vous que cela était?

Oh que oui, je le ressentais,
depuis qu'un rêve le prédisait,
des rides je prenais,
à mesure que les années passaient.



Beau visage, beau nombril,
c'était pour le profil,
je n'ai plus vingt ans,
j'en ai trois fois autant,

Qu'avais-tu donc imaginé,
quand sur ma route tu t'es amené,
la véritable beauté,
c'est dans un coeur que je l'ai trouvée.




Partager cet article
Repost0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 06:14


Je me suis mise à rêver,
par la houle de la mer bercée,
point de mouettes, point de cormorans,
seulement des papillons brillants.

Des papillons mystérieux,
m'emmenèrent vers les cieux,
sur leurs corps ailés,
je me suis mise à voyager.



J'étais au bord de la Dyle,
non loin de sa source,
non loin de son aboutissement,
je me réjouissais tout simplement,
j'approchais de Malines, tout doucement .

J'aurais voulu courir,
voler me paraissait lent,
les papillons de plus en plus nombreux,
me tirèrent alors au rythme du vent.



Oh... plus de rêve
le froid et l'embrun me réveillèrent,
je me trouvais toujours au bord de la mer.

Plus de papillons, plus de Dyle,
Ce sera pour demain
photos pour témoins.






Partager cet article
Repost0